vidéo Motherland Pandora

MÉGALOPOLIS  6'

Pandora est un collectif de photographes composé par Sergi Cámara, Héctor Mediavilla, Alfonso Moral et Fernando Moleres. Depuis leur constitution en 2007, ils développent des projets aussi bien individuels que collectifs à partir de la pratique de la photographie documentaire, comprise non comme un miroir doté d’une mémoire mais comme un instrument capable d’amorcer un dialogue avec le monde. Un de ces projets est « Mégalopolis » formé par différentes séries, appartenant à chaque photographes, qui pénètrent dans les tripes de quatre grandes villes contemporaines et où leurs regards s’entremêlent pour aborder ensemble le concept de mégapole contemporain, au delà de chaque ville individuelle. 
Ces agglomérations où nous plongent les photographes de Pandora sont toutes différentes les unes des autres, appartenant même à des latitudes opposées, quelques unes latines d’autres orientales, cependant elles sont toutes assombries par la hauteur et la densité de leurs édifices, où les hommes et les femmes venues de toutes part du globe cherchent à se faire une place. On ne discerne pas dans quelle partie du monde on se trouve. La seule chose que nous percevons c’est que nous sommes face à un modèle de ville où l’autre et le je se dissipent, se perdent dans la masse compacte et déambulent à travers ces non lieux, comme peuvent être le métro ou les grandes gares. Un espace qui, comme l’a expliqué Augé « ne crée ni identité singulière, ni relation, mais solitude et similitude »1. Une ville - type sur laquelle, sans aucun doute, Pandora souhaite que nous nous interrogions et où nous respirons indéniablement son rejet. 
Ainsi si nous regardons de près leurs œuvres nous comprendrons rapidement que le modèle que poursuit Pandora est celui de la rencontre, de l’interconnexion avec les autres ; aussi bien dans leurs images que dans leur idéal de ville. Ce sont des médiateurs qui cherchent toujours à nous conduire au croisement et à nous retrouver comme présence et non comme absence. 

 [1] Augé, Marc (1992) Non-Lieux. Introduction à une anthropologie de la surmodernité. Editions du Seuil, Paris, p. 130

Photographies : Sergi Cámara, Héctor Mediavilla, Fernando Moleres et Alfonso Moral
Réalisation : Masasam
Montage : David de la Rosa. Dedo Gordo- www.dedogordo.net
Musique : Contain. Plastikman et Um Dia No Amazonas. Nana Vasconcelos
© Masasam / 2011

Projection réalisée à l’occasion de l’exposition « Motherland » commissaires Sandra Maunac et Mónica Santos. Masasam
Organisée par : L’Académie d’Espagne à Rome dans le cadre de la X Édition du Festival International de Photographie de Rome

www.fotografiafestival.it