A PROPOS

Masasam est une initiative née en 2007 et dirigée par Sandra Maunac et Mónica Santos. Ayant eu un parcours académique diffèrent, elles coïncident dans le besoin d’articuler des projets en tant que commissaires d’expositions qui incorporent leur deux spécialisations.

Sandra Maunac a obtenu une licence en Histoire Moderne et Contemporaine et un DEA en Études Internationales et Africaine à l'Université Autonoma de Madrid (Espagne). Elle a été coordinatrice du département d'activités culturelles et de programmation de la Fondation Trois Cultures de la Méditerranée à Séville (Espagne). Elle a également travaillé au Caire en tant que représentante des artistes du Egyptian Center for Culture and Art à l'étranger. Elle a fait partie de l'organisation du Festival de Cinéma Africain de Tarifa de 2005 jusqu’en 2010.

Mónica Santos a obtenu une licence de Beaux Arts à l'Université Complutense de Madrid et en Histoire de l'art à l'Université de York, G.B. Depuis 2005 elle a travaillé dans des galeries, des foires d´art, des Biennales et comme commissaire d'expositions collectives et individuelles au niveau national et international. De 2009 à 2010 elle fait partie de l'organisation du Festival de Cinéma Africain de Tarifa, chargée de la direction artistique et des activités parallèles.

Deux objectifs principaux les mènent à construire leurs différents projets : premièrement introduire d’autres présences sur la scène culturelle qui représentent et donnent place à d’autres réalités, d’autres imaginaires dans le but non seulement de mieux connaître ce qui est en train d’être crée dans d’autres latitudes mais aussi afin de remettre en cause notre relation avec « l’autre ». C’est pour cette raison que la plupart des projets ont étés réalisés avec des artistes provenant aussi bien du continent africain que du Moyen-Orient. Deuxièmement désarticuler les visions prédominantes soumises à un discours circulaire et fermé et incorporer, à travers les problématiques sous-jacentes des œuvres présentées, des intervalles, des coupures et des interrogations. Les projets de Masasam sont ainsi jamais fermés, aussi bien dans leur conception visuelle, conceptuelle et de mise en scène, mais au contraire toujours ouverts à une remise en question.