biographie Zanele Muholi

zanele muholi

Zanele Muholi, activiste visuelle, est née en 1972 à Umlazi, Durban (Afrique du Sud) et actuellement vit au Cap.
Avant de se lancer dans la photographie sur la sexualité des femmes noires et sur les questions de genre du continent africain, elle travaillait comme activiste pour les droits de l’homme et des lesbiennes avec des membres de sa communauté, en alertant sur les différents problèmes que les lesbiennes noires doivent affronter actuellement en Afrique du Sud. Elle a aussi travaillait comme journaliste et photographe pour la page web de la communauté LGBTI, Behind the mask (www.mask.org.za), véritable hautparleur des innombrables crimes provoqués par l’homophobie, dont les victimes ont été ses amis et camarade de la communauté. En 2002 elle cofonde le forum for the Empowerment of Women (FEW, www.few.org.za), une organisation de lesbiennes noires de Gauteng qui s’emploie à offrir un refuge et un lieu sûr où ces femmes puissent se retrouver et s’organiser. Plus tard, elle dédia 3 ans de sa vie à la recherche en documentant les crimes homophobes afin de mettre en lumière les violations dites « curatives », les agressions brutales perpétrées contres les lesbiennes noires, la réalité du VIH et les assassinats inhumains de cette même communauté.
En 2003, Muholi réalise un cour avancé de photo au Market Photo Workshop à Newtown et présente sa première exposition individuelle à la gallérie Johannesburg Art en 2004. De 2007 à 2009 elle étudie un Master au département de photographie artistique de l’Université de Ryerson à Toronto, spécialisé en photographie documentaire elle réalise une thèse qui retrace l’histoire visuelle et la réalité politique des lesbiennes noires dans l’Afrique du Sud postapartheid. En 2009, elle reçoit la mention Fanny Ann Eddy du IRN - Afrique (Institut national de recherche) pour son remarquable apport en matière de sexualité et d’activisme gay en Afrique. Cette même année elle obtient un autre prix celui de la Fondation Jean-Paul Blachère à la biennal africaine de la photographie de Bamako (Les rencontres de Bamako) de même que le prix Casa Africa comme meilleure photographe résidente en Afrique. Deux livres ont été publiés contenant l’œuvre de Muholi : Only Half the Picture (2006) et Faces & Phases (2010). Ses photographies ont de même été publiées dans différentes revues d’art et de thématique LGBTI, et des revues académiques.
L’œuvre de Muholi a fait partie de plusieurs expositions entre autres : la Biennale de Sao Paulo (2010) ; Figures and Fiction : Contemporary South African Photography, au Musée Victoria and Albert de Londres (2011); Face of Our Time II, au Musée d’ Art Moderne de San Francisco; Appropriated Landscapes, à la Collection Walther; Neu Ulm/Burlafingen, Allemagne (2011) , et Lesbians Seeing Lesbians, à la gallérie Leslie/Lohman de New York (2011).
Elle est aussi coréalisatrice d’un premier documentaire, Difficult Love (2010) qui a été présenté entre autres : au Festival de Cinéma InsideOUT de Toronto, au Festival CinemAfrica en Suède, au 26º Festival de Cinéma de Gay/Lesbienne à Turin, Italie, au Festival Afrykamera en Pologne, au Festival de Cinéma Gay de Stockholm, au Festival de Cinéma de Douarnenez en France, au Festival de Cinéma Tricontinental en Afrique du Sud, au Festival Africa in the Picture à Amsterdam et au Festival Side by Side de San Petersburg, en Russie.

www.stevenson.info/artists/muholi.html
www.zanelemuholi.com